A quand une loi sur les réfugiés ?

31
Huang Yen avec une autorisation temporaire pour rentrer sur le territoire taiwanais (image Taiwan Association for China Human Rights)

Depuis quelques mois, les Taiwanais sont tellement pris dans l’ambiance électorale avec notamment la naissance de nouvelles stars politiques que très peu d’entre eux se préoccupent du sort de deux ressortissants chinois qui demandent une protection de Taiwan avec leur statut de réfugiés accordé par l’ONU. Ces deux dissidents chinois sont à l’aéroport international de Taoyuan depuis plus 80 jours.

Le 27 septembre, Yen Ke-fen (顏克芬) et Liu Xing-lian (劉興聯) qui effectuaient leur voyage depuis Bangkok vers Pékin ont demandé l’asile politique auprès des agents d’immigration lors de leur transit à Taiwan. Jusqu’à aujourd’hui, ces deux Chinois détenteurs du statut de réfugiés de l’ONU restent bloqués dans l’espace international de Taoyuan faute de preuve suffisante sur les persécutions à leur égard. Les autorités taiwanaises mettent tout en oeuvre pour solliciter l’asile politique auprès d’un pays tiers pour ces deux Chinois car Taiwan ne dispose finalement d’aucune loi pour les accueillir.