Taiwan doit montrer la voie de la justice transitionnelle

25
(image CNA)

La présidente taiwanaise accueillait aujourd’hui au palais présidentiel la Commission pour la justice transitionnelle et historique des aborigènes. A l’occasion de cette 8ème réunion depuis la création de la commission, la présidente a pris la parole en soulignant les efforts qui avaient été faits et les avancées en matière de restitution des terres aborigènes.

La présidente a notamment pris en exemple le cas du groupe Asia Cement, situé sur des terres appartenant au peuple Truku, près des gorges de Taroko dans le comté de Hualien. Selon Tsai Ing-wen les discussions entre les différentes parties concernant cette affaire ont lieu pour la première fois. De même, la révision du cursus historique de l’éducation nationale permettra de transformer les vues des Taiwanais sur l’histoire et la culture des aborigènes.

La présidente a conclu son intervention en disant que les discussions concernant la justice transitionnelle vont contribuer à faire évoluer la société taiwanaise vers plus de justice et que c’était là un effort qui devait être fait par l’ensemble de la société. Tsai Ing-wen : « Selon moi, notre objectif en mettant au jour la vérité historique est de réconcilier les générations et les groupes d’habitants. Ce n’est pas une tâche facile, mais nous avons la volonté d’écouter l’avis de tous, la volonté de communiquer et de nous comprendre. Nous sommes déterminés à faire de Taiwan un vrai pays de justice transitionnelle. »

Selon la présidente, à travers ces transformations, Taiwan pourra devenir plus démocratique, plus libre et plus juste.