131 des touristes vietnamiens volatilisés courent toujours

42
4 touristes vietnamiens se rendent à la police à Taoyuan (image CNA)

Le bureau national de l’immigration a annoncé ce matin que 17 des 148 touristes vietnamiens qui se sont volatilisés avaient été localisés, trois autres ayant déjà quitté le territoire.
L’enquête initiale sur ces 17 personnes, localisés dans les comtés de Chiayi, Nantou, Changhua et Hsinchu, ainsi que dans les villes de Taoyuan et du Nouveau Taipei, a révélé qu’ils avaient quitté leur guide pour rencontrer des amis ou des parents ou pour chercher du travail.
Le groupe de travail mis en place par le bureau national de l’immigration et la police nationale enquêtent sur la question de savoir si  des groupes criminels, y compris des intermédiaires faisant passer clandestinement des personnes, étaient à l’origine de la disparition massive de ces ressortissants vietnamiens.
Ces ressortissants Vietnamiens se rendaient à Taiwan dans le cadre du programme « Kuan Hung » (觀宏). Ce projet, lancé en novembre 2015, consiste à délivrer des visas électroniques à des groupes de touristes en provenance d’Inde, d’Indonésie, du Vietnam, du Myanmar, du Cambodge et du Laos, pays concernés par la nouvelle politique vers le Sud, à condition toutefois que ces groupes passent par des agences désignées.
Lors d’une conférence de presse aujourd’hui, le Premier ministre William Lai (賴清德) a appelé de nouveau à un réexamen approfondi de ce programme pour éviter que ne se reproduisent  ces disparitions.
Selon les médias vietnamiens, le ministère de la culture, des sports et du tourisme du Vietnam a suspendu la licence d’International Holidays Trading Travel, l’agence de voyages qui a traité les demandes de visa pour les 153 touristes, et a ouvert une enquête. Les gouvernements des deux pays ont signifié leur volonté de collaborer dans la résolution de cette affaire.