De l’opportunité d’une lettre ouverte à la présidente

30
Une lettre ouverte publiée par quatre doyens du DPP demande à Tsai Ing-wen de ne pas se présenter aux prochaines présidentielles (Image : RTI)

C’est une semaine très mouvementée qui s’achève pour Taiwan. Le Parti Démocrate Progressiste (DPP) n’est pas en reste et a été sérieusement secoué par la publication, signée par quatre doyens du parti, d’une lettre ouverte appelant la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) à ne pas chercher la réélection aux prochaines présidentielles qui auront lieu en 2020 mais aussi à céder le pouvoir exécutif et de se retirer au second plan. Ils estiment qu’après les résultats catastrophiques du DPP aux élections générales du 24 novembre dernier, la présidente a perdu toute autorité et leadership et qu’elle est incapable de faire face à la pression intérieure et extérieure, mais aussi de mener à nouveau le parti à la victoire en 2020.

Cette lettre ouverte témoigne des luttes internes intenses au sein du DPP, à l’heure où les candidatures aux primaires du parti n’ont pas encore été formellement annoncées. Quelles sont les conséquences d’un tel acte dissident au sein-même du parti ? On s’interroge dans ce décryptage sur les motivations officielles mais aussi sur les éventuelles motivations cachées derrière cette lettre.