Les rayons du soleil participent à la préparation des denrées du Nouvel An lunaire

21
Le beau temps propice à la préparation du Karasumi? Oui et non...

Les quelques semaines qui nous séparent du Nouvel An lunaire sont cruciales pour les producteurs de « karasumi », désignation japonaise des œufs de mulet séchés. Ces poutargues d’œufs de poisson doivent être séchés au soleil avant d’être fins prêts pour faire la joie de nombreux Taiwanais férus de ces karasumi au moment des fêtes.

Toutefois, cette année, les producteurs qui sont majoritairement regroupés à Tainan, dans le sud de Taiwan, subissent les conséquences du climat qui est resté trop stable et chaud et qui n’a pas permis aux mullets de produire de gros œufs ni une grande quantité. Néanmoins, grâce au soleil, ils s’affairent à préparer de quoi régaler de nombreuses bouches pour le Nouvel An chinois qui approche à grands pas.