La participation à l’AMS est une priorité pour Taiwan en 2019

12
(image CNA)

Du 24 janvier au 1er février se déroulera à Genève en Suisse la 144ème session du Conseil exécutif de l’OMS. Le Conseil exécutif a essentiellement pour tâche de donner suite aux décisions et aux politiques de l’Assemblée Mondiale de la Santé, de conseiller cette dernière et de faciliter son travail.

Le ministère des Affaires étrangères taiwanais a annoncé aujourd’hui que la présence de Taiwan à l’Assemblée mondiale de la Santé en mai de cette année constituait une priorité pour le gouvernement, malgré l’opposition attendue de la Chine. Taiwan ne mobilisera donc pas ses alliés pour défendre la cause de Taiwan lors de la prochaine session du Conseil exécutif de l’OMS. C’est ce qu’a déclaré Bob Chen (陳龍錦), directeur général du département des organisations internationales du ministère des affaires étrangères.

Il a expliqué cette décision en arguant que le conseil exécutif est composé de 34 pays membres généralement représentés par des experts de la santé ou des officiels techniques, alors que l’AMS implique la participation des officiels du niveau ministériel de 194 pays membres. L’AMS bénéficie par conséquent d’une plus large médiatisation internationale. La deuxième raison de cette décision est que le conseil exécutif a pour vocation de discuter de questions techniques et non politiques. Enfin, toujours d’après Bob Chen, ce conseil exécutif n’a pas de pouvoir décisionnel quant à une éventuelle participation de Taiwan à l’AMS en tant qu’observateur.

Depuis deux ans, à cause des pressions de Pékin, Taiwan n’a pas pu assister à l’AMS en tant qu’observateur. Le ministère des Affaires étrangères a reconnu que la tâche serait difficile.