La Chine veut modifier le nom de Taiwan sur les sites internet de multinationales

25
Le porte-parole du palais présidentiel de Taipei Huang Chung-yen (黃重諺) le 15 janvier 2019 (Image : RTI)

Le ministère taiwanais des Affaires étrangères s’est insurgé contre les tentatives chinoises de faire pression sur les multinationales afin de changer la mention de Taiwan sur leur site internet.

Des groupes comme l’Académie chinoise des sciences sociales, un groupe de réflexion chinois, ou encore le Centre de recherche sur le développement de l’internet de l’Université de Pékin ont récemment publié un livre bleu sur le système légal sur internet dans lequel 66 grandes entreprises comme NIKE, Apple, ou encore Amazon sont montrées du doigt pour leur utilisation de la mention « Taiwan » et non pas de « Taiwan, Chine » sur leur site, appelant à des sanctions en conformité avec la loi.

Le porte-parole du palais présidentiel de Taipei Huang Chung-yen (黃重諺), a déploré ce qu’il considère comme une intervention politique dans les affaires économiques et une ingérence dans les affaires des Etats qui non seulement mine la confiance et le respect de la communauté internationale envers la Chine, mais affecte aussi négativement le bon développement des relations interdétroit.

« Taiwan est étroitement lié à la communauté internationale et fermement attachée à des valeurs universelles. Ce ne sont pas ce genre de tentatives de changer le nom de Taiwan sur internet qui réussiront à supprimer Taiwan de la carte du monde. Les Taiwanais ne courberont pas l’échine face à la pression en sacrifiant leur liberté, leurs idées et le bonheur des générations futures. »

Il a enfin rappelé que l’existence de la République de Chine (Taiwan) était une réalité, et que Taiwan n’était pas une province de la Chine sous juridiction chinoise.