L’envoi de porte-avions américains dans le détroit de Taiwan n’est pas exclu

31
Porte-avions américain USS Kitty Hawk (image Wikimedia)

L’amiral John Richardson de la marine américaine, en visite à Tokyo, a déclaré aujourd’hui que les Etats-Unis n’excluaient pas l’envoi de porte-avions dans le détroit de Taiwan.

L’année dernière, trois navires de guerre américains avaient transité par le détroit, mais aucun porte-avions américain n’est passé dans le détroit depuis plus de 10 ans.

Etant donné que le détroit de Taiwan fait partie des eaux internationales, John Richardson a déclaré qu’il n’y avait aucune raison pour que les porte-avions américains ne puissent y passer.

Avant de se rendre au Japon, Richardson se trouvait en Chine et aurait déclaré à ses homologues chinois que les États-Unis s’opposaient à toute action unilatérale de Pékin ou de Taipei. Il aurait également demandé à la Chine de se conformer aux règles internationales en matière de combat naval, faisant notamment référence à un incident où le destroyer USS Decatur avait été approché par un navire chinois en octobre dernier.

En dépit des revendications territoriales de Pékin, la marine américaine continue de naviguer dans les eaux de la mer de Chine méridionale. Le 7 janvier, un destroyer américain armé de missiles téléguidés avait croisé près des îles controversées de la mer de Chine méridionale, s’attirant des reproches de Pékin, qui a considéré ce comportement comme une provocation.