Greenpeace condamne le projet d’évacuation d’eau de la Tokyo Electric Power Company

9
Centrale nucléaire à Fukushima (Image CNA fournie par Kyodo News)

Les antennes de Greenpeace à Taiwan, en Allemagne, au Japon et en Corée du Sud ont publié conjointement aujourd’hui le rapport intitulé « risque des eaux radioactives de Tokyo Electric Power Company, TEPCO ». Le rapport indique que jusqu’à la fin 2018, la 1ère centrale nucléaire de Fukushima possédait 1 million 110 000 tonnes d’eaux radioactives et que chaque jour 150 tonnes d’eaux souterraines s’écoulent sur le site dont une partie devient radioactive.

Le rapport souligne que TEPCO a reconnu en septembre dernier que sur les 890 000 tonnes d’eaux traitées et stockées sur le site, 750 000 tonnes contenant des éléments hautement radioactifs n’atteignent pas le niveau toléré pour une évacuation dans l’océan. Lee Chih An (李之安) de Greenpeace Taiwan a émis un message d’alerte aujourd’hui : « Tokyo Electric Power Company prévoit toujours d’évacuer les eaux radioactives qui ne répondent pas aux normes de sécurité dans l’océan Pacifique. Greenpeace demande fermement à TEPCO de renoncer à ce projet. » Greenpeace enverra ce rapport à l’organisation maritime internationale en vue de stopper cette crise écologique potentielle via la force des Nations Unies.