Le ministère de l’Economie dévoile sa stratégie 2019 en quatre points

14
(Image : CNA)

Alors que la guerre commerciale sino-américaine continue de faire rage et que les perspectives de croissance économique sont en berne, le ministre de l’Economie Shen Jong-chin (沈榮津) a cherché à délivrer un message d’espoir en dévoilant, aujourd’hui (24 janvier) la stratégie de développement économique en quatre points pour l’année 2019, qui sont les exportations, les investissements, la construction et la demande intérieure.

Tout d’abord en matière d’exportations, le ministère de l’Economie continuera de faire la promotion des industries innovantes 5+2, des exportations à destination des pays concernés par la « nouvelle politique vers le Sud », afin de stabiliser et maintenir les exportations au niveau de l’année dernière. Par ailleurs en matière d’investissements, le ministère continuera à encourager les entreprises taiwanaises à revenir au pays à travers diverses incitations telles que des réductions fiscales en matière de recherche et développement. Il espère également inciter les hommes d’affaires taiwanais à revenir investir à Taiwan. Pour l’instant, quatre entreprises sont en train de se réinstaller à Taiwan, ce qui équivaut à 18,7 milliards de dollars taiwanais (soit 532 millions d’euros) d’investissements et à 3000 emplois.

« Quanta, Ching Feng Home Fashions, Accton Technology et une autre entreprise d’industrie traditionnelle sont prêts à réinvestir à Taiwan. Cette dernière n’a pas voulu rendre publique son nom mais elle est déjà bien intégrée à la chaîne de production internationale dans le domaine des technologies».

Le troisième point concerne la construction : Taiwan veut se concentrer sur l’énergie solaire et éolienne offshore. L’objectif de cette année en matière d’énergie solaire est d’atteindre 1,5 GW de capacité de puissance nominale, pour un total de 90 milliards de dollars taiwanais d’investissements (soit 2,5 milliards d’euros), et pour l’énergie éolienne de produire 120 mégawatts pour un total d’investissements de 638 millions d’euros.

Le quatrième et dernier point concerne la demande intérieure, que le ministère compte stimuler grâce à une subvention au remplacement des appareils ménagers par des appareils à basse consommation, ou encore grâce à la subvention de l’achat de scooters électriques moins polluants.