Le Premier ministre, accompagné de Winnie l’ourson, appelle Pékin à la transparence sur la peste porcine

15
Dans une vidéo sur Facebook, le premier ministre Su Tseng-chang appelle la Chine à la transparence sur sa situation de la peste porcine africaine (page Facebook de Su Tseng-chang)

Certes, la peste porcine africaine ne concerne aucunement l’ours. C’est plutôt pour faire référence à son interlocuteur invisible Xi Jinping (習近平) que Su Tseng-chang (蘇貞昌) a tenu dans sa main une peluche représentant Winnie l’ourson. Il s’agit d’une vidéo publiée sur sa page Facebook dans laquelle le chef du gouvernement taiwanais appelle le président chinois à dévoiler sans réserve la situation réelle de la peste porcine africaine sur le territoire chinois.

Aujourd’hui, lors de sa visite dans un temple dans le Nouveau Taipei, le premier ministre a nié toute ironie dans la présence du célèbre personnage de dessins animés. « Comme vous le voyez, nous oeuvrons tous ensemble pour éviter la propagation de la peste porcine africaine sur notre territoire. Nous voulons appeler d’une manière plutôt gentille notre voisin, la Chine, en proie à l’épizootie, à coopérer avec nous, à nous informer de la situation de son côté. Entre voisins, il faut s’entraider au lieu de se faire du mal l’un à l’autre », a déclaré Su Tseng-chang en martelant que le manque de transparence sur la peste porcine pourrait provoquer la perte totale du secteur de l’élevage porcin de Taiwan dont la production annuelle est estimée à 200 milliards de dollars taiwanais (5,7 milliards d’euros).