Grève des pilotes à China Airlines

50
Chen Pei-pei, directrice du syndicat des pilotes de Taoyuan (image CNA)

Le syndicat des pilotes d’avion de Taoyuan a officiellement annoncé ce vendredi matin à 6 heures le début de la grève des pilotes. Le syndicat a déclaré que la grève était principalement liée à l’incapacité de l’entreprise de répondre aux cinq principales requêtes adressées à la compagnie, requêtes qui ont toutes pour but l’amélioration des conditions de vol et de travail des pilotes. Le syndicat s’est dit contraint de déclencher cette grève et s’est excusé par avance auprès des passagers pour la gêne occasionnée en cette période des fêtes.

En août 2018, le syndicat avait déjà voté en faveur d’une grève mais avait finalement décidé de la suspendre pour un an, période destinée à négocier avec la compagnie. Le 1er février dernier, il a de nouveau été annoncé que China Airlines n’avait pas répondu aux demandes des pilotes.

Parmi les requêtes, on trouve en premier celle concernant la fatigue des pilotes. Ces derniers réclament ainsi plus de personnel pour les vols long-courriers pendant les horaires difficiles. China Airlines refuse d’accorder cette demande, car cela affecterait sérieusement sa compétitivité.
Le deuxième point concerne la transparence du système de formation des copilotes, qui garantit les droits des travailleurs des pilotes nationaux. En ce sens, China Airlines a répondu que le système de formation n’avait pas besoin d’être amélioré.
La troisième demande vise à interdire la pression sur les membres du syndicat. Le quatrième point concerne le remplacement des cadres de la compagnie non qualifiés.
Le cinquième point enfin vise à faire en sorte que les travailleurs reçoivent un treizième mois de salaire, comme les travailleurs d’Eva Air. La compagnie n’a pas répondu de manière concrète à ces trois derniers points.

Chen Pei-pei (陳蓓蓓), directrice du syndicat des pilotes de Taoyuan: « Pour le moment il n’y a pas de résultat. Si la compagnie propose un plan qu’elle juge raisonnable, nous sommes prêts à faire preuve de bonne volonté et à venir examiner leurs propositions pour voir si elles sont raisonnables ou non. Mais étant donné qu’il n’y a pas encore de leur part d’engagement, la grève va se poursuivre en ce qui nous concerne. »

La compagnie souhaite trouver un accord au plus vite avec les syndicats pour résoudre la situation.
China Airlines s’est par avance excusée pour le désagrément causé aux voyageurs. La compagnie s’est engagée à réorganiser les vols afin que les passagers puissent effectuer leur voyage normalement, et va s’efforcer de maintenir la fréquence de ses vols quotidiens.