Le président salvadorien élu pourrait réétudier les relations avec la Chine

14
Nayib Bulele en visite à Taiwan en février 2017 en sa qualité de maire de San Salvador (image : bureau présidentiel)

L’équipe de campagne du nouveau président du Salvador a déclaré que Nayib Bukele pourrait réétudier les relations diplomatiques avec la Chine populaire, établies en août 2018 au détriment de celles avec Taiwan. En effet, durant sa campagne électorale, l’équité des relations avec Pékin avaient déjà été mises en question.

Federico Anliker, secrétaire général national de  Nuevas Ideas, parti du président entrant, a déclaré que le gouvernement sortant n’avait jamais consulté son parti à ce propos ni expliqué le pourquoi de cette alliance diplomatique. Il a affirmé qu’il faudrait réétudier les relations avec Pékin afin d’assurer un équilibre diplomatique et défendre les intérêts nationaux et non les intérêts d’un parti politique.

A l’invitation de l’agence de presse taiwanaise CNA, Andrew Lee (李憲章), porte-parole de la diplomatie de Taiwan, a réagi à ce reportage de Reuters en exprimant que le ministère des affaires étrangères continuait d’observer de très près la position du président entrant salvadorien.