Le parc forestier de Manyueyuan

14
Chemin de randonnée

Pour se rendre dans le parc Manyueyuan depuis Taipei, on peut prendre le métro jusqu’au terminus de la ligne bleu à la station Dingpu, puis prendre un bus pour la bourgade de Sanxia, puis prendre un autre bus, le bus 807, qui nous emmène au coeur des collines et à l’entrée de la zone protégée. Le trajet prend alors environ 2h et demie, quand ce n’est pas trois heures. Pour en repartir, le dernier bus au depart de la zone forestière part à 18h10.

Le ticket d’entrée coûte la modique somme de 50 dollars NT, soit environ 1 euro 50. Avec le ticket, on nous remet un plan du parc avec une présentation des principales attractions naturelles de la zone. Il y a notamment deux grandes cascades, la cascade de la vierge et la cascade de la pleine lune.

Ce parc se divise si l’on peut dire en deux zones, et tout d’abord la zone dite « récréative » où il est aisé de se promener et de flâner. C’est dans cette zone que viennent marcher les familles taiwanaises avec enfants et personnes âgées. C’est dans ces zones que l’on peut admirer les deux cascades dont nous venons de parler. Les chemins ne sont pas trop pentus et ne demandent que peu d’efforts. Cette zone se situe dans le vallon, au pieds des montagnes.

Mais pour le randonneur, il est beaucoup plus intéressant d’éviter cet espace ou du moins de le parcourir en vitesse pour s’engager sur un petit sentier qui monte en direction de l’est et du sommet de la montagne Donyanshan, qui est à notre avis la montagne à parcourir quand on va dans la zone du parc Manyueyuan.

Le chemin de randonnée qui y mène s’appellle le chemin Dongman (dongman budao). Ce chemin est un véritable sentier de randonnée en terre. Il ne s’agit plus d’un escalier comme ceux de la zone récréative.

Ce chemin fait 7.8 km de long pour un temps de marche estimé à 5 heures. Il commence à 500 mètres d’altitude pour aller jusqu’à 1130 mètres, au col qui joint les montagnes Beichatian et la montagne Laka, avant de plonger en direction de la zone forestière de Dongyanshan à proprement parler.

Le chemin est très pentu et l’ascension prend bien deux ou trois heures. C’est la raison pour laquelle il est préférable de commencer l’ascension tôt le matin si l’on veut pouvoir jouir assez longtemps du plateau du sommet et de ses magnifiques forêts.

Le chemin par endroit se prélasse entre des pins droits comme des poteaux et entrecoupés de fougères. Il monte, descend, s’aplanit, folâtre avec le promeneur, le mène en bateau, puis repart de plus belle à l’assaut des hauteurs.

Une fois parvenus au col, sur la gauche, un chemin mène vers la montagne de Beichatian, située à trois heures. Et tout droit, c’est la zone forestière de Dongyanshan avec un sous bois d’une beauté impressionante, surtout par beau temps. Le chemin va à l’amble et  promène le visiteur entre les troncs. Sur ce versant plus ensoleillé, les pins ont cédé la place à de grand ficus, à des banyans et des eucalyptus.

L’embranchement, au col, qui part sur la droit, mène quant à lui à la montagne Laka, qui ne se trouve qu’a 20 minutes de marche. Le sentier ici s’étrécit et se perd dans la végétation.