Taiwan pourrait retirer sa citoyenneté à une Taiwanaise œuvrant pour la propagande chinoise

29
(Image : Wikimedia Commons - Chinese People's Political Consultative Conference)

La Taiwanaise Grace Ling (凌友詩) a provoqué la colère de nombreux internautes taiwanais en prononçant, lundi, un discours de propagande à la Conférence consultative politique du peuple chinois (中國人民政治協商會議全國委員會) qui s’est ouverte cette semaine à Pékin.

Grace Ling est membre de la Conférence consultative politique du peuple chinois (人民政協), une assemblée consultative qui se réunit annuellement en même temps que l’Assemblée nationale populaire, deux structures politiques qui dépendent toutes les deux du Parti communiste chinois (PCC). Affirmant représenter Taiwan à l’Assemblée, elle a déclaré que Taiwan avait hâte d’être unifié à la Chine, et que le PCC était le « seul gouvernement légitime » de « toute la Chine ».

La Commission ministérielle des affaires continentales a réagi hier (mercredi 13 mars) en déclarant que la Conférence consultative politique du peuple chinois était l’organe de la guerre de réunification de la Chine, et que Pékin cherchait activement à recruter des Taiwanais pour renforcer leur discours de propagande visant Taiwan.

De plus, selon l’article 33 des Régulations sur les relations entre citoyens des deux rives, les citoyens taiwanais ne sont pas autorisés à être membres d’organismes politiques chinois, et Grace Ling a enfreint les lois et régulations concernant les affaires interdétroit. Une telle violation peut être punie d’une amende allant de 100000 dollars taiwanais à 500000 dollars taiwanais (soit de 2800 à 14000 euros).