Tsai Ing-wen salue les avancées en matière de justice transitionnelle des aborigènes

12
(Image : RTI)

Alors que la Commission pour la justice transitionnelle et historique des aborigènes entre dans sa troisième année d’activité, la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a aujourd’hui salué les résultats de la commission.

Elle a notamment évoqué le travail de clarification des faits historiques concernant la perte des terres ancestrales des aborigènes. Elle a affirmé que les acteurs clés dans cette justice transitionnelle qui sont le Bureau des affaires forestières, la Taiwan Sugar Corporation et la Commission des affaires des vétérans communiquaient régulièrement avec la commission afin de reconstituer la vérité historique.

« Depuis deux ans, ces trois structures communiquent avec la commission, affirmant ainsi leur volonté commune de déterminer la vérité. Cela a permis aux parties auparavant en conflit de s’asseoir et de discuter ensemble. Retrouver la vérité historique est le premier pas vers la justice transitionnelle. Quant à l’étape suivante, le groupe responsable des terres triera toutes les informations en vue de reconstituer l’histoire capable de traduire les points de vue et les histoires des aborigènes.  ».

La présidente a rajouté que, de manière générale, les aborigènes sont avant tout concernés par leurs terres ancestrales, et que les terres et la culture sont étroitement liées. La commission a déjà organisé 19 consultations villageoises aborigènes et étudié 4000 documents dans sa quête pour la justice transitionnelle et historique des aborigènes.