La fuite des cerveaux est une réalité continue à Taiwan

33
(Photo chambre de commerce)

La chambre de commerce européenne et le cabinet de recrutement de cadres dirigeants Michael Page ont rendu public aujourd’hui un guide sur le niveau de salaire à Taiwan de 2019. Le rapport indique que la demande en ressources humaines reste forte dans le secteur des hautes technologies comprenant l’internet des objets, l’intelligence artificielle, le big data ou la sécurité informatique. Le nombre d’offres d’emploi dans ce domaine a augmenté de 12% en 2018 et le changement d’emploi représente en moyenne une hausse salariale de 15% pour un employé.

Néanmoins, étant donné que le niveau de salaire à Taiwan est déjà plus faible qu’en Chine, la fuite des cerveaux est constante. Le secteur des énergies renouvelables semble être un espoir pour colmater cette fuite comme l’a indiqué Claire Wu (吳紹瑀) une responsable de Michael Page Taiwan : « D’après nos observations, de nombreuses entreprises de ce secteur sont prêtes à recruter des talents maîtrisant les savoir-faire depuis l’étranger ou elles proposent des formations professionnelles aux employés des secteurs relatifs. Les entreprises sont prêtes à accorder un certain temps de formation pour que les employés acquièrent le savoir nécessaire afin de répondre aux besoins du secteur. » Michael Page indique que le ralentissement économique chinois de ces dernières années est plus favorable à Taiwan pour retenir ses talents.