Le DPP crée une cellule de médiation pour désigner son candidat aux présidentielles de 2020

14
Cho Jung-tai, président du DPP (image : RTI - 蕭照平)

Alors que l’élection présidentielle est prévue pour le 11 janvier 2020, le comité central permanent du parti démocrate progressiste (DPP) au pouvoir s’est réuni aujourd’hui pour mettre en place une cellule chargée de la médiation entre les candidats. Cette cellule sera formée de cinq personnes représentant le parti, la présidence de la République, le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et les collectivités locales.

Cho Jung-tai (卓榮泰), président du DPP, a justifié la nécessité d’une telle cellule hier, lors d’une interview accordée à une radio locale. « La médiation pour la présidentielle est une tâche tellement délicate que tout seul, je ne pourrai pas l’assumer. Il faut donc l’intervention de plusieurs grandes figures, d’où la réunion du comité central permanent de demain pour mettre en place une cellule de médiation, » a-t-il exprimé.

Selon la résolution du comité, les cinq membres de la cellule sont, en plus de Cho Jung-tai lui-même, la secrétaire générale de la présidence Chen Chu (陳菊), le leader du groupe parlementaire du DPP Ker Chien-ming (柯建銘), le Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) et le maire de Taoyuan Cheng Wen-tsan (鄭文燦). Le président du DPP a indiqué que si la médiation ne parvient pas à une solution satisfaisante, la désignation du candidat se fera à partir de sondages. Selon le calendrier du DPP, le cadidat désigné sera annoncé le 17 avril.