Le gouvernement propose d’alourdir les sanctions pour lutter contre l’infox

8
(Photo max pixel)

Lors de la réunion des ministres de ce jeudi, le gouvernement a adopté son projet d’amendement des lois relatives à la propagation des fausses nouvelles. Les amendements couvrent le Code Pénal, le Code Pénal des armées et la loi sur le référendum afin d’alourdir les sanctions. Le Code Pénal actuel prévoit deux années d’incarcération et 200 000 dollars taiwanais, soit 5 740 euros d’amende, à l’encontre de toute propagation intentionnelle d’infox qui nuit aux intérêts des secteurs agricole, industriel ou des biens de consommation quotidienne.

L’amendement alourdit ces sanctions de moitié dans certains cas comme l’explique Li Hao-song (李濠松), un responsable du ministère de la Justice : « Cette fois-ci, nous avons alourdi les sanctions à l’encontre de toute propagation d’infox par les communications électroniques ou l’internet. Compte tenu de la vitesse et de l’envergure de propagation, les peines sont alourdies. » Les médias de télédiffusion et de radiodiffusion sont également concernés par ces sanctions alourdies.