MAC: le concept de démocratie n’existe pas en Chine

23
Chen Ming-tong, président de la commission ministérielle des affaires continentales (image MAC)

Cette année marque le centenaire du mouvement du 4 mai qui a eu lieu en 1949. Ce mouvement qui avait rassemblé de nombreux jeunes et intellectuels est largement interprété comme un début d’aspiration des idées nouvelles pour s’opposer au poids des traditions et pour se rapprocher de la démocratie et des sciences modernes.

A l’occasion du centenaire de ce mouvement, plusieurs événements sont organisés à Taiwan dont un forum tenu par l’association générale pour la culture. Invité à s’exprimer dans ce cadre, le président de la commission ministérielle des affaires continentales (MAC) Chen Ming-tong (陳明通) a brossé la situation actuelle de la Chine : « Aujourd’hui, sur le plan international, la Chine exporte son modèle chinois de pays fort et d’armée forte, ce qui provoque l’inquiétude et la vigilance des pays concernés. Sur le plan national, le pays réduit continuellement l’autonomie de la société civile. Ainsi, derrière les belles propagandes se cachent d’innombrables conflits sociaux et problèmes de gouvernance. Nous estimons que tout cela provient de l’absence de concept de démocratie ainsi que du déséquilibre entre la réforme politique et le développement économique en Chine. La Chine est loin de l’esprit du mouvement de 4 mai. Nous ne trouvons pas de trace de démocratie ou des sciences modernes en Chine. »

Chen Ming-tong a souligné que la société taiwanaise qui jouit de la démocratie peut servir de modèle au monde chinois.