La pression chinoise ne va qu’empirer le mécontentement des Taiwanais

14
Photo (Facebook de Tsai Ing-wen)

Tsai Ing-wen (蔡英文) a fait cette déclaration aujourd’hui en commentant le refus de la participation taiwanaise à l’Assemblée mondiale de la santé 2019 : « L’Organisation mondiale de la santé et l’Assemblée mondiale de la santé visent avant tout à assurer la santé de chacun d’entre nous. L’OMS et l’AMS ne sont pas là pour respecter la position politique particulière d’un pays. Par conséquent, nous sommes extrêmement déterminés à croire que la participation à l’OMS et à l’AMS relève de nos droits. Plus la Chine fait pression sur Taiwan, plus les Taiwanais seront mécontents et la communauté internationale le sera également vis-à-vis de la Chine. »

Le ministre de la santé Chen Shih-chung (陳時中) a indiqué de son côté que le système de prévention des épidémies en Chine possède des lacunes sévères et que l’expérience taiwanaise peut être intéressante pour les autres pays : « Nous aimerions avoir la possibilité de participer à l’Assemblée mondiale de la santé. Ce serait une occasion pour nous d’exprimer notre volonté de contribuer concrètement aux soins médicaux et à la santé que ce soit à propos du système de prévention des épidémies ou des systèmes de santé à l’échelle internationale. »

La pression chinoise exercée sur l’OMS a privé Taiwan de participer à l’AMS pour la troisième année consécutive cette année.