POPULATION

Taiwan peut être décrit comme une société à prédominance culturelle chinoise ou han (les personnes d’ascendance han représentant plus de 95 % de la population), mais son patrimoine culturel est beaucoup plus complexe que ne l’implique une telle généralisation. Les colons chinois qui, par vagues successives, ont formé la population de l’île à partir du XVIIe siècle,appartenaient à divers sous-groupes parlant des langues différentes et ayant leurs propres coutumes. Cependant, ces distinctions se sont estompées du fait des nombreuses unions qui ont eu lieu entre communautés et de l’usage du chinois mandarin comme langue commune. Par ailleurs, Taiwan est un melting-pot dans lequel se sont aussi fondus les populations indigènes austronésiennes ainsi que des immigrants venus du monde entier. Depuis quelques années, ces derniers sont en grande partie originaires de Chine continentale et d’Asie du Sud-Est, pour la plus grande partie à la suite d’un mariage. Ces nouveaux immigrants sont aujourd’hui plus de 520 000 à vivre à Taiwan.

Les 16 groupes de population aborigènes parlant des langues austronésiennes qui sont officiellement distingués aujourd’hui à Taiwan forment un peu plus de 2 % de la population totale de l’île. Leur patrimoine culturel est de plus en plus reconnu et mis en valeur, tant par le secteur privé que par les pouvoirs publics, ainsi que l’ont attesté par exemple le lancement de la Chaîne de télévision autochtone de Taiwan (TITV) et l’adoption de la Loi fondamentale des peuples autochtones.

Crédits : Ministère des affaires étrangères

 

Retour