La participation de Taiwan à l’AMS doit répondre au primat de la santé mondiale

24
Chiu Tai-yuan, président de l’association des médecins de Taiwan (image RTI)

Alors que la 72e édition de l’Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) débutera le 20 mai prochain à Genève, Taiwan sera de nouveau absent cette année suite à l’obstruction de la Chine. Cependant, l’île n’a jamais compté autant de soutien pour une participation significative depuis les parlementaires de trois pays baltes jusqu’aux Etats-Unis en passant par les pays européens.

Aujourd’hui, ce sont les représentants d’une vingtaine de groupes médicaux de tout Taiwan qui font entendre leur voix avec une déclaration conjointe formulée en chinois et en anglais pour souligner l’importance des contributions de Taiwan en matière de santé à l’échelle internationale.

Le président de l’association des médecins de Taiwan, Chiu Tai-yuan (邱泰源), a notamment condamné les interférences politiques : « Nous sommes très déçus que l’OMS cède aux pressions d’ordre politique et nous empêche ainsi de nouveau de participer à l’Assemblée mondiale de la santé. Plus que déçus, nous sommes même en colère ! Il faut condamner le fait qu’une force politique inappropriée vienne influencer les soins médicaux qui sont censés assurer les valeurs universelles de la santé mondiale. »