Extension de deux ans de la restriction de sortie de territoire pour Ma Ying-jeou et Wu Den-yih

16
L’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) et l’ancien vice président de la République et actuel président du parti nationaliste KMT Wu Den-yih (吳敦義) ont reçu hier une notification les informant d’une extension de deux ans de la restriction de sortie de territoire les concernant (Image : RTI)

L’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) et l’ancien vice président de la République et actuel président du parti nationaliste KMT Wu Den-yih (吳敦義) ont reçu hier une notification les informant d’une extension de deux ans de la restriction de sortie de territoire les concernant.

La Loi sur la protection des secrets d’Etat dispose que les officiels détenteurs de secrets d’Etat sont soumis à une restriction de sortie de territoire pendant trois ans après la fin de leurs fonctions. Il reste toutefois possible de se rendre à l’étranger en faisant une demande préalable auprès de l’agence gouvernementale compétente.

Or, le Yuan législatif a adopté, le 7 mai dernier, un amendement à cette loi, introduisant une possibilité d’extension de jusqu’à trois années supplémentaires « en fonction de la situation ». Une formulation qui manque de clarté selon l’ancien président Ma Ying-jeou, qui juge la décision arbitraire et humiliante, et a d’ores et déjà annoncé son intention de contester la décision :

« Une extension est possible « en fonction de la situation ». Mais de quelle situation parle-t-on dans ce cas-là ? Même si cette loi est applicable à tous les partis politiques, pourquoi décide-t-on une extension ? Nous faisons déjà l’objet d’une restriction depuis trois ans. Si nous avons enfreint la loi sur la protection des informations classifiées de sécurité nationale, alors qu’on le dise précisément ! Ici, ce n’est pas le cas : c’est juste un document administratif qui arrive dans la boîte aux lettres pour nous dire que le confinement dont nous faisons l’objet depuis 2016 durera jusqu’en 2021. Sans plus de détails ! Qu’est-ce que c’est que ça ? »

L’extension de cette restriction, qui devait prendre fin aujourd’hui, remet en question le départ pour la Chine prévu par Wu Den-yih le 19 juin prochain, un voyage organisé pour participer à un forum entre le Kuomintang (KMT) et le parti communiste chinois et pour lequel la possibilité d’une rencontre avec Xi Jinping a été évoquée dans la presse.