L’élection présidentielle de 2020 ne sera pas ouverte au vote par correspondance

19
(Image PxHere)

La commission parlementaire de l’intérieur a étudié aujourd’hui les possibilités de mettre en place une formule de vote par correspondance à titre d’essai pour le prochain scrutin présidentiel de 2020.

Le président par intérim de la commission centrale des élections, Chen Chao-chien (陳朝建) a proposé d’initier une telle formule d’abord pour les référendums, ce qui est moins complexe à organiser.
Il estime d’ailleurs très difficile d’ouvrir l’élection présidentielle au vote à distance dans les conditions actuelles : « En ce qui concerne les scrutins nationaux, si l’élection présidentielle était organisée séparément, ce serait envisageable. Mais si elle est organisée en même temps que les élections législatives, cela devient impossible à mettre en place. »

Selon le projet actuel de vote par correspondance, pour les électeurs ne pouvant se rendre au bureau de vote de leur lieu d’inscription, il serait possible de voter sur leur lieu de travail ou d’études si la demande de « vote par transfert » a été adressée aux autorités administratives dans le délai imparti avant le scrutin.