Lee Chin-yung nommé à la tête de la commission électorale centrale

19
Lee Chin-yung (photo : RTI)

Malgré la protestation violente de l’opposition, le parti démocrate progressiste (DPP) au pouvoir, a réussi hier à faire passer en force la nomination de Lee Chin-yung (李進勇) à la tête de la commission électorale centrale. Conformément à la loi, le candidat à ce poste important est désigné par le chef du gouvernement et doit être approuvé par le Parlement.

Etant une figure influente du DPP, Lee Chin-yung est contesté pour la neutralité requise à cette charge. A l’issue du vote parlementaire, il a déclaré qu’il regrettait le désordre provoqué dans l’hémicycle par son dossier: « Au cœur de cette polémique, la question est de savoir si avec mon expérience au sein du DPP, je serai une personne adéquate pour diriger cet organisme indépendant. J’affirme que je respecterai strictement la loi et m’investirai totalement à ce poste pour que tous les députés qui m’ont soutenu soient satisfaits et pour que les plus sceptiques finissent par me faire confiance, » a exprimé Lee Chin-yung.

Lors d’un point de presse tenu plus tard dans la journée, la porte-parole du gouvernement Kolas Yotaka a remercié la branche législative de son soutien.

A titre de rappel, Lee Chin-yung dispose d’un diplôme de maîtrise en droit et a exercé les fonctions de juge dans les cours de justice locales de plusieurs villes et comtés. Par ailleurs, il a été vice-ministre de la Justice, de l’Intérieur et des Transports. Il a aussi été maire de Keelung et magistrat du comté de Yunlin.