Le Taiwanais Liao I Chiu, père des crevettes géantes tigrées, reçoit le prix Nikkei Asia

23
Le Taiwanais Liao I Chiu, père des crevettes géantes tigrées, reçoit le prix Nikkei Asia (Image : CNA)

Le Taiwanais Liao I-chiu (廖一久) a reçu hier (mercredi 29 mai) à Tokyo le prix Nikkei Asia pour la catégorie « technologies ». Le prix organisé par le groupe de médias japonais Nikkei Inc., qui en est à sa 24ème édition, récompense chaque année une personne ou un groupe qui a œuvré pour l’amélioration de la vie de la population en Asie dans trois catégories. Hormis les catégories « économie » et « culture et société », celle des technologies récompense les recherches scientifiques et les innovations technologiques avec un prix de 3 millions de yens, soit environ 24 500 euros.

Du haut de ses 82 ans, Liao I-chiu est né à Tokyo mais a grandi à Taiwan. Il s’est dit reconnaissant pour la bourse d’études obtenue en 1962, qui lui a permit d’effectuer un programme de doctorat en agronomie à Tokyo. C’est juste après son retour à Taiwan en 1968 qu’il a développé une technologie de reproduction artificielle de crevettes, lui valant son surnom de « père des crevettes géantes tigrées ». Il a ensuite créé le premier centre de recherche en aquaculture en Asie.

La dernière attribution à un Taiwanais du prix Nikkei Asia pour la catégorie « technologies » remonte seulement à 2017, avec comme lauréat Michael Lai (賴明詔), virologue spécialiste du coronavirus.