Après des semaines de débat, le DPP approuve les nouvelles modalités de la primaire du parti

24
Siège du Parti démocrate progressiste (DPP) (Image : RTI)

Les membres du Conseil exécutif central du Parti démocrate progressiste (DPP) sont enfin tombés d’accord hier sur les modalités d’organisation de la primaire du parti. Il a été décidé que la primaire adoptera la forme d’une sondage à trois choix, incluant l’actuel maire de Taipei Ko Wen-je (柯文哲indépendant), et le candidat favori du Kuomintang (KMT), le maire de Kaoshiung Han Kuo-yu (韓國愈). Il faut toutefois noter que ces deux derniers présidentiables laissent toujours planer le doute sur leur éventuelle participation à l’élection.

Le sondage, qui sera mené du 10 au 14 juin, sera réalisé sur des échantillons équitables en prenant en compte des numéros de téléphone fixe et de téléphone portable. Une solution qui ne satisfait pas le candidat William Lai, qui s’est toujours montré farouchement opposé à l’utilisation des téléphones portables, qui selon lui, augmenterait le risque de fraude.

Le porte-parole du DPP Lii Wen (李問) a commenté cette décision : « Dans le contexte actuel de remplacement des téléphones fixes par des téléphones mobiles au sein de la société taiwanaise, et afin d’éviter que les résultats du sondage ne reflètent pas la véritable opinion des citoyens, le comité a amendé les règles régissant les sondages concernant les candidats aux postes d’élus de première, deuxième et troisième catégorie, afin que les sondages puissent proposer un choix entre les candidats du parti. »

Si la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a dit respecter la décision du comité, le responsable de campagne de l’ancien premier ministre, Lin Chun-hsien (林俊憲) s’est opposé à la décision, sans pouvoir toutefois l’empêcher.