La diplomatie nie avoir entravé la venue de Rebiya Kadeer

21
Rebiya Kadeer (photo UN Geneva)

Taiwan News, un quotidien taiwanais en anglais, a relaté hier que le bureau de représentation de Taiwan aux Etats-Unis avait rejeté pour des motifs administratifs la demande de visa pour Taiwan de Rebiya Kadeer, militante des droits de l’homme et présidente du Congrès mondial des Ouïgours. L’article a également évoqué le Dalaï Lama en affirmant que lui non plus n’aurait pas pu obtenir le feu vert pour se rendre à Taiwan.

En réalité, cette information est basée sur un reportage d’un média américain. Le ministère l’a démentie hier dans la soirée en précisant qu’en raison du fait que Rebiya Kadeer détenait un passeport chinois, son dossier ne pouvait pas être traité par le ministère des Affaires étrangères. Il lui faut donc s’adresser à l’institution compétente. A noter que selon la loi taiwanaise, les échanges entre Taiwan et la Chine sont gérés par la Commission ministérielle des affaires continentales (MAC).

En ce qui concerne la visite du Dalaï Lama, Taiwan News a relaté que la diplomatie avait tenté d’envoyer un représentant à Dharamsala durant la semaine du 20 mai dernier pour expliquer au leader spirituel tibétain le pourquoi du rejet de sa visite mais que le Dalaï Lama n’avait pas accordé l’entretien. Le ministère a affirmé hier n’avoir jamais envisagé une telle rencontre.