Trois personnes mises en accusation dans l’affaire du déraillement du train Puyuma

16
Le bureau du procureur du comté d’Yilan a traduit en justice trois employés de l’Administration des chemins de fer de Taiwan (TRA) pour homicide involontaire par négligence (Image : CNA)

 Le bureau du procureur du comté d’Yilan a traduit en justice trois employés de l’Administration des chemins de fer de Taiwan (TRA) pour homicide involontaire par négligence.

Le conducteur Yu Chen-chung (尤振仲) ainsi que deux autres employés, surnommés Liu (柳) et Wu (吳), sont accusés d’avoir involontairement provoqué la mort de 18 personnes et blessé 116 autres lors du déraillement du train Puyuma le 21 octobre dernier.

Les procureurs estiment que le conducteur était en partie responsable de l’accident puisque la vitesse du train lors du choc (140 km/h) dépassait la norme autorisée, soit 75 km/h dans une courbe. De plus, ce dernier avait désactivé le système de protection automatique du train (ATP), un système qui empêche l’accélération sans que le centre de contrôle en soit informé immédiatement, et négligé de freiner à l’approche du virage.

Les autres responsables de la société nationale des chemins de fer ayant fait l’objet d’une enquête ne seront pas envoyés en justice mais doivent être retenus responsables sur le plan administratif.