Une mortalité préoccupante chez les macaques à Kaohsiung

10
Macaques formosans dans le parc de Chaishan à Kaohsiung (photo: CNA)

Le gouvernement a retiré, en janvier dernier, le macaque formosan de la liste des animaux protégés par la loi. Ceci signifie que le nombre de l’espèce a déjà regagné un niveau rassurant grâce aux diverses mesures de protection et à sa reproduction stable dans la nature.

Cependant, un groupe écologique a dernièrement observé une mortalité anormalement élevée chez les macaques dans le parc naturel de Chaishan (柴山), appelé aussi Shoushan,  à Kaohsiung. Selon l’association 台灣獼猴吱吱黨, (signifiant « parti ouh ouh ha ha de Taiwan »), depuis le début de leur saison de reproduction en mars dernier, au moins 11 nouveaux-nés n’ont pas survécu, sans compter quatre autres disparus. De plus, 34 petits sont nés avec des problèmes oculaires.

Selon Lin Mei-yin (林美吟), porte-parole du groupe, ce problème est apparemment lié à la consanguinité du fait que le parc est situé dans une montagne isolée. Cette isolation ne permet pas aux macaques de diversifier leurs gènes à travers la reproduction avec des populations extérieures. Elle a appelé le gouvernement à réétudier sa politique de développement urbain pour éviter de nouveaux déclins de population d’animaux sauvages.