Lancement trompeur de liaison maritime interdétroit

19
La présidente de la République Tsai Ing-wen (photo CNA)

Hier Pan Heng-hsu (潘恒旭), directeur du bureau du tourisme de la municipalité de Kaohsiung, a assisté à une cérémonie d’un soi-disant lancement de nouvelle laison maritime interdétroit. Sur place on lisait une inscription en gros caractères « Lancement de la mini-liaison entre Cijin et Tongtou ». Cijin (旗津) se situe à Kaohsiung, dans le sud de Taiwan, et Tongtou (洞頭) à Wenzhou en Chine.

Relaté par plusieurs médias, cet événement a tout de suite été dénoncé comme faux par le gouvernement central. Il s’avère qu’il s’agit d’un lancement trompeur puisque le gouvernement n’a jamais approuvé une telle liaison avec la Chine. Les autorités des affaires maritimes ont même dévoilé que l’organisateur de la cérémonie n’est qu’une société spécialisée dans des transports entre les ports domestiques, dont le permis commercial a été retiré par les autorités pour plusieurs irrégularités et qui ne dispose d’aucun bateau. Le directeur Pan a tenté de se justifier en affirmant qu’il n’était qu’un simple invité à la cérémonie.

La présidente de la République Tsai Ing-wen (蔡英文) a réagi à cette information aujourd’hui en prononçant : « Les dossiers concernant les deux rives du détroit sont de la compétence du gouvernement central. Nous avons également des lois régissant les échanges interdétroit. Cette affaire de Kaohsiung témoigne de la connaissance insuffisante de certains responsables locaux à propos du processus politique relatif aux relations interdétroit. »

Selon certains observateurs, cette manoeuvre serait liée au désir du maire de Kaohsiung Han Kuo-yu (韓國瑜), candidat à la primaire du KMT pour la présidentielle de 2020, de faire croire aux habitants qu’il a déjà réussi à faire progresser les échanges avec la Chine, tel qu’il l’avait promis lors de sa campagne électorale en novembre 2018.