Une coopération taiwano-française permet de faire avancer la recherche en cancérologie pédiatrique

25
(Image : Facebook de l'Université Yang Ming)

Chaque années à Taiwan, ce sont 15 à 20 enfants à qui l’on diagnostique un médulloblastome, une tumeur maligne qui se développe dans le cervelet des jeunes enfants, et dont le mécanisme de développement était jusqu’à récemment inconnu. Le médulloblastome est le deuxième cancer le plus fréquent chez les enfants taiwanais après la leucémie.

Une coopération de cinq ans entre l’Université Yang-Ming à Taiwan et l’Institut Curie en France a permis d’identifier, sur des souris, un mécanisme du développement de la tumeur qui ouvre la voie à une potentielle piste thérapeutique en agissant plus tôt, avant la propagation.

Les enfants atteints de médulloblastome souffrent en général de maux de tête et de vomissements, des symptômes souvent sous-estimés qui rendent le diagnostic de cette maladie difficile.