Les aborigènes de Taroko obtiennent le non-renouvellement du permis d’extraction minière d’Asia Cement

16
(Image : archives CNA)

C’est une victoire pour les communautés aborigènes Truku, opposées au projet de renouveler le permis d’extraction minière de la compagnie Asia Cement (亞泥). Cette mine, qui permet la fabrication de ciment, a été construite sur des terres aborigènes saisies par le gouvernement lors de la colonisation japonaise.

Le permis initial devait arriver à expiration le 22 novembre 2017 mais le ministère de l’Economie avait autorisé, en mars 2017, une extension de 20 ans au droit d’exploitation, provoquant la colère des riverains aborigènes, qui avaient ensuite porté l’affaire en justice.

C’est la Haute Cour administrative de Taipei qui a aujourd’hui prononcé un verdict en faveur des aborigènes. Les groupes de protection de l’environnement se sont réjouis de la décision et ont appelé le ministère de l’Economie à « ne plus gaspiller l’argent des contribuables pour faire appel ».

Depuis l’adoption de la loi fondamentale des aborigènes en 2005, ce dossier judiciaire est le tout premier qui donne raison aux aborigènes après leur consultation.