Les anges à l’envol tardif

20
L'association Eden accompagne les enfants au développement tardif (image fournie par l'association)

Une des missions de la fondation de bien-être social Eden est d’accompagner le développement des enfants qui présentent un retard, que ce soit moteur ou psychique. Selon les données du ministère de la Santé, jusqu’à l’année dernière ce sont pas moins de 41 755 enfants en bas âge à Taiwan qui suivent cet accompagnement à l’éveil.

Ces enfants, l’association Eden ne les catalogue pas comme des personnes handicapées, bien au contraire, et elle lutte contre les discriminations en proposant un service d’accompagnement spécialisé pour que leur retard d’aujourd’hui soit comblé à leur rythme et qu’ils aient l’opportunité ainsi de suivre le même cursus que les autres enfants.
Cet accompagnement se fait aussi en grande partie aux côtés des parents, qui ont besoin d’être épaulés la plupart du temps, rassurés parfois et formés pour aider ces enfants qui sont des « anges qui prennent leur envol tardivement ».

En 10 ans d’accompagnement via les centres thérapeutiques de l’association, ce sont 400 familles par an qui bénéficient de ce programme des anges à l’envol tardif créé en 2009. 5% des enfant sconcernés ne peuvent pas – faute de moyen, de temps et d’encadrement – se rendre dans ces centres, d’où la formule d’accompagnement lancée récemment à domicile, spécialement pour ceux qui sont dans le besoin et/ou les zones rurales reculées. Car en effet, c’est comme une course contre la montre qu’il faut encourager pour ces enfants à la période clé 0-3 ans pour le développement de l’enfant.

Il ne faut pas avoir peur de se lancer et de répéter 99 fois le même mouvement, la même posture, le même mot car un petit progrès est un énorme pas en avant. Ce que tous célèbrent ensemble la 100e fois. Une approche inédite qui fait ses preuves et qui se multiplie en donnant un sens et un role à chacun, parents y compris.