FORMOSAT-7 envoie ses premières données à Taiwan

11
(Image : Aimable crédit des Laboratoires nationaux de recherche appliquée))

La constellation de microsatellites surnommée FORMOSAT-7 a transmis mardi avec succès ses premières données depuis son lancement le mois dernier. L’Organisation nationale spatiale de Taiwan (NSPO) a précisé hier que les données atmosphériques et et ionosphériques, qui doivent encore être traitées pour être utilisables, ne seront divulguées au public que dans six mois.

En effet, l’équipe scientifique en charge du projet est encore en pleine phase de tests, pour apporter des ajustements qui doivent permettre d’optimiser l’efficacité des satellites en améliorant, entre autres, les techniques d’occultation radio.

Développée conjointement par Taiwan et les États-Unis, FORMOSAT-7 avait été envoyée dans l’espace à bord de la fusée Falcon Heavy le 24 juin dernier depuis le Centre spatial Kennedy en Floride, lors d’un lancement remarqué et très médiatisé.

Cette constellation de satellites doit permettre, selon la NSPO, de récolter trois à quatre fois plus de données que FORMOSAT-3 grâce aux techniques d’occultation radio et, entre autres, d’améliorer considérablement la précision des prédictions météorologiques régionales, une vocation qui vaut à FORMOSAT-7 le surnom de « baromètre le plus précis de l’espace ».