Une base navale aux avants-postes de la mer de Chine méridionale au Cambodge à travers un accord secret

26
Premier ministre cambodgien Hun Sen ( AFP PHOTO / TANG CHHIN SOTHY / AFP / TANG CHHIN SOTHY)

Le journal de Wall Street a révélé hier soir un dossier très complet sur les projets militaires de la Chine au Cambodge, plus précisément au sud-ouest de Phnom Penh, proche de la ville de Sihanoukville et de l’aéroport international de Dara Sakor. La Chine aurait signé un accord secret lui autorisant à placer des forces armées dans la base de Ream. Selon le journal, Pékin travaille sur le développement de son influence militaire en Asie via ses alliés dont le Cambodge.

Malgré le démenti de la Chine et du Cambodge appelant l’article de Wallstreet une infox, beaucoup de facteurs ont été pointés du doigt par les responsables américains : les forts investissements chinois dans la région, comme l’aéroport international de Dara Sakor dont la taille de la piste ne correspond pas à des vols commerciaux telle qu’annoncée par le groupe chinois Union Group.

Un officier américain a indiqué sous couvert d’anonymat que si la Chine attaquait Taiwan, le déploiement de l’armée chinoise en mer de Chine méridionale et au Cambodge risquerait de bloquer le secours possible de l’armée américaine.