La réserve de puissance reste supérieure à 6 %

6
Les leaders de la Fédération nationale des industries présentent son livre blanc 2019 (photo : RTI)

La Fédération nationale des industries taiwanaises vient de rendre public son livre blanc 2019. Dans ce rapport, le secteur a pointé du doigt les cinq principales pénuries rencontrées et appelé le gouvernement à les résourdre le plus tôt possible. Ces cinq domaines touchés sont l’électricité, l’eau, les terrains, la main d’oeuvre et les talents. En ce qui concerne l’électricité, le livre blanc conseille au gouvernement de relancer la 4e centrale nucléaire, qui a été mise en veille dans le cadre de la politique de dénucléarisation de l’administration de la présidente Tsai Ing-wen.

En réagissant au rapport, le gouvernement a tenté de rassurer les industriels en affirmant que le problème de pénurie d’électricité avaient désormais disparu. Le ministre sans portefeuille Kung Ming-hsin (龔明鑫) a souligné les progrès observés depuis 2016 en précisant que depuis le 1er janvier de cette année, la réserve de puissance reste toujours supérieure à 6 % alors que le 31 mai 2016, soit dix jours après l’alternance au pouvoir, elle n’avait été que de 1,74 %. Par ailleurs, selon le ministre, sur les 365 jours de la même année, seuls 80 jours avaient vu la réserve de puissance dépasser les 6 %.

Kung Ming-hsin a également écarté une relance de la 4e centrale nucléaire, en soulignant qu’après 20 ans de suspension, les installations de cet établissement ne seraient plus opérationnelles et que leur remise en état serait trop coûteuse. Il a enfin martelé qu’il ne faut pas chercher à prolonger la durée de services des trois autres centrales nucléaires tant qu’aucune solution n’aura pas été trouvée pour traiter les déchets générés. Le ministre a déconseillé aux industriels de continuer à se reposer sur l’énergie nucléaire pour éviter les pénuries d’électricité car en réalité, à l’heure actuelle, le nucléaire ne représente que 10 % de l’alimentation nationale en électricité.