Célébrations du mois des « gentils frères » les fantômes égarés

19

Pour les taiwanais, les fantômes errants sont considérés comme une source de troubles sociaux, et donc pour apaiser ces âmes qui n’avaient personne pour les honorer, chaque année durant le septième mois du calendrier lunaire, est organisé le « Pudu »(普渡), un rituel qui allie croyances bouddhistes et taoïstes.

Cette année le 1er jour du 7ème lunaire est tombé le même jour que le 1er Août. Dans la tradition c’est le mois où ces fantômes errants sont célébrés.
Lors de cette journée, des célébrations ont lieu tout autour de l’île de Taiwan pour accueillir les âmes égarées en leur ouvrant des portes symboliques.

Au temple de Chenghuang à Hsinchu, on ouvre la porte du Tigre pour les « gentils frères » (nom donné aux fantômes) pour qu’ils puissent passer leur vacances dans l’honneur.
C’est le seul moment de l’année où on ouvre la porte du Tigre. Mais elle doit s’ouvrir selon un rituel spécifique.

A Yilan, l’ambiance dans les rues est très animée, un dragon de 12 mètres de long les arpente, quant aux riverains, ils allument des lanternes sur un lac selon un rite d’origine bouddhiste, pour envoyer des messages aux proches disparus.