L’auberge ensorcelée de San Niang Zi

40
Âne qui brait, peinture chinoise de Gao Qipei (source wikimedia commons)


Dans le petit village de Banciao, sur la route vers la capitale, une brave aubergiste appelée San Niang Zi accueillait généreusement les hôtes de passage, leur offrant un lit et un festin mystérieux. Ses galettes cachent en réalité un vrai secret bien moins sympathique que l’apparence de notre aubergiste…

Thérèse Pan vous propose de découvrir cette légende ancienne de San Niang Zi dont la sorcellerie se retournera finalement contre elle dans l’émission de ce mardi.

Excellente écoute!