L’exposition « marche à travers la préhistoire » sur le savoir ancestral aborigène du tressage

14
exposition Marche à travers la préhistoire sur les aborigènes taiwanais (illustration musée de la préhistoire)

Au musée national de la préhistoire de Taiwan à Taitung, l’exposition « marche à travers la préhistoire : les techniques aborigènes de tressage pour les objets de la vie quotidienne » offre une remarquable exposition grâce à sa vaste collection de vestiges de la culture aborigène. Débutée le 17 avril dernier et visitable jusqu’au 22 septembre prochain, l’exposition se concentre sur l’utilisation des objets aborigènes. En plus d’exposer des artéfacts archéologiques, l’exposition tente également d’introduire les objets représentatifs des aborigènes, tout en montrant comment les contemporains combinent des matériaux modernes en utilisant les techniques traditionnelles pour créer des accessoires de mode.

La particularité de l’exposition est de se concentrer sur l’utilité et la représentation des objets au sein de la culture aborigène. En utilisant des supports vidéos et des volontaires aborigènes pour redonner vie à l’objet et pour que les visiteurs puissent comprendre comment ils sont fait et pourquoi. Le directeur de l’exposition Lin Jian-cheng (林建成) nous explique sa vision : « Après qu’un objet intègre un musée, il perd le sens qu’il a dans son milieu d’origine et de la vie de tous les jours. On ne sait pas comment il a été fabriqué ni à quoi il sert, on espère qu’en partant de cette base, il sera possible de retrouver une partie de son sens originel. Lorsque nous le remettons dans le contexte d’un village aborigène, peu importe si ce sont des villages de la montagne ou de la mer, les visiteurs savent comment les utiliser et comment les fabriquer, il est aussi possible de savoir la signification de l’objet au sein de leur culture en expliquant clairement l’objet. »

M. Lin a également rajouté que dû aux difficultés de trouver des objets en bambou ou en rotin conservés, c’est un grand défi de retracer les techniques pratiquées dans les temps les plus anciens. Ils espèrent pouvoir renforcer la collaboration avec les îles autronésiennes pour pouvoir comparer leurs recherches sur le sujet.