Futur musée des chemins de fer de Taiwan : discussions autour du patrimoine ferroviaire

19
Source : ministère de la Culture

Les anciens ateliers de chemins de fer à l’est de Taipei sont en train d’être reconvertis en un futur musée national des chemins de fer. Un bureau de préparation du musée a d’ailleurs récemment été établi. Ce bureau organise aujourd’hui un forum dans lequel des experts de différents domaines sont invités à réfléchir à la mise en place d’un réseau de coopération concernant le patrimoine ferroviaire. Les participants ont discuté de préservation, de transformation ou de réutilisation du patrimoine culturel ferroviaire. Outre des questions d’ordre technique, de rénovation ou de planification spatiale, les discussions ont aussi porté sur le potentiel de valorisation de la culture du chemin de fer dans les domaines du tourisme, de la création ou de la culture.

De plus, les ministères de la Culture et des Transports se sont entendus autour d’un concensus pour créer le statut de personne morale au musée des chemins de fer avant 2027. Ce musée doit réinterpréter la mémoire du rail en se positionnant comme un « musée vivant ».

Par ailleurs, différents représentants d’institutions du rail taiwanais, dont les chemins de fer forestier d’Alishan ou encore de la société du sucre de Taiwan, ont participé au forum pour réfléchir aux potentielles coopérations avec le musée national des chemins de fer. Chen Teng-chin (陳登欽), secrétaire général du ministère de la Culture, a rappelé l’importance du rail dans l’histoire taiwanaise : « Nous espérons en réalité qu’aujourd’hui la priorité soit les échanges entre tous. Nous voulons intégrer divers aspects de la culture ferroviaire de Taiwan. En plus du chemin de fer taiwanais, il y a les chemins de fer forestier, de l’industrie du sucre, du sel, des mines ou encore le train à grande vitesse, voire le transport ferroviaire et le métro. Ainsi, dans le passé, Taiwan a eu une riche culture du rail. J’espère que ce forum pourra servir à cette tentative d’intégration grâce aux échanges et à la participation de tous. »