Crise interne au NPP : quel avenir pour le parti issu du mouvement des tournesols ?

58
Le député Hsu Yong-ming a été élu hier nouveau président du New power party (NPP) (Image : RTI)

L’élection, mercredi, du député Hsu Yung-ming (徐永明) à la tête du parti semble redonner un semblant de stabilité au New Power Party (時代力量), en proie à des luttes internes depuis plusieurs mois. Mais cette élection peine à cacher les désaccords profonds qui déchirent ce jeune parti issu du mouvement étudiant des tournesols de 2014.

Avec un certain succès aux élections législatives et municipales de 2016 et de 2018, le NPP apparaissait jusqu’à récemment comme la troisième force de la politique taiwanaise avec ses cinq députés affiliés. Mais le récent départ de plusieurs figures de proue du parti, y compris son ancien fondateur Freddy Lim (林昶佐) et son président Chiu Hsian-chih (邱顯智), ainsi qu’un scandale de corruption, ont contribué à ternir l’image du parti et ont poussé bon nombre d’observateurs à considérer le parti comme condamné.

Avec seulement deux députés restants et un débat interne qui semble ne pas encore être résolu, quel est l’avenir politique du NPP ? C’est la question que nous allons nous poser dans ce décryptage.