La Talent Circulation Alliance annonce le début de la préparation de son livre blanc

15
Raymond Greene directeur adjoint de l'AIT (photo RTI)

L’alliance pour le plan de circulation des talents (TCA, Talent Circulation Alliance) entre le ministère de l’Economie et l’AIT (American Institute in Taiwan) vient d’annoncer le début de la préparation d’un livre blanc. Le but de ce programme est de permettre la formation d’un groupe de talents spécialisés compétent, avec un profil international et qui maîtrise les technologies numériques. La TCA a pour but de pallier les obstacles administratifs, juridiques et de contrôles entre Taiwan et les autres entités économiques partageant les mêmes valeurs.

Lors de son discours, Raymond Greene, le directeur adjoint de l’AIT, a déclaré que ce programme avait quatre objectifs principaux :

Le premier objectif est de recréer l’essor taiwanais de l’ère du numérique. Greene a précisé que les industries taiwanaises avaient profité des talents formés aux Etats-Unis et qui étaient revenus par la suite pour rejoindre les meilleures entreprises taiwanaises ou ont créé leur propre société.

Le deuxième objectif est d’empêcher la fuite des cerveaux. La libre circulation des talents est selon Greene une solution clé contre la fuite des cerveaux. Il propose ainsi une alternative viable, en favorisant un tel échange entre les territoires partageant la même vision économique, comme les Etats-Unis.

Le troisième objectif de la TCA est de continuer à développer la ressource la plus importante de Taiwan : ses talents. Il a rappelé la menace chinoise sur les industries technologiques taiwanaises à travers différentes mesures dont celles de subventions ayant des effets de distorsion sur le marché, le vol de secrets industriels et le débauchage des talents à travers le plan des 31 mesures. Il ajouta : « En faisant à la fois circuler internationalement et en formant professionellement les talents taiwanais, Taiwan peut à nouveau se repositionner comme une économie basée sur l’innovation et connectée internationalement. »

Le dernier objectif de la circulation des talents est de permettre à Taiwan d’étendre sa présence internationale : la position de Taiwan à l’international passe aussi par des échanges professionnels entre les secteurs privés, académiques ou les ONG.

Il a terminé son discours en annonçant que le 5 novembre prochain aura lieu le sommet sur la circulation des talents (Talent Circulation Summit) au parc des expositions de Nangang.