WinBus : vers une production de masse dès 2021

41
Source : CNA

Le ministère de l’Economie a officiellement présenté le premier minibus électrique autonome développé à Taïwan: WinBus. Sa conception et sa réalisation a été dirigée par le Centre de recherche et d’essais automobiles, l’ATRC.
Plus de 20 constructeurs ont participé à ce projet parmi lesquels de nombreuses entreprises locales, notamment pour la fabrication de la carrosserie, des systèmes d’intégration ou encore de divers composants et modules. Avec les technologies dont il est doté, le WinBus a atteint le niveau 4 de la société des ingénieurs automobiles (SAE), c’est-à-dire qu’il est hautement autonome dans un environnement clos ou prédéfini.

Le ministre de l’Economie, Shen Jong-chin (沈榮津), a vanté les avantages du Winbus comparé à ses concurrents : « Les autres minibus ne contiennent qu’un seul système de positionnement, le nôtre en a trois qui peuvent s’adapter automatiquement à différentes topographies. Quand la précision des autres conceptions est de 30 cm, la nôtre est de 20 cm. Généralement, un minibus autonome comme celui de Tesla utilise la reconnaissance d’image d’une caméra. En plus de la reconnaissance d’image, nous utilisons des mesures de distance, un système de communication entre les véhicules, et entre le véhicule et les infrastructures routières. »

Le directeur général de l’ATRC Liao Ching-chiu (廖慶秋) a rappelé que WinBus est également une plate-forme de recherche et de développement. Les fabricants peuvent utiliser cette plate-forme pour développer divers systèmes personnalisés pour répondre aux besoins nationaux et étrangers.

WinBus doit encore passer plusieurs tests avant de pouvoir prendre la route. La production généralisée est prévue pour 2021.