TSU : Lee Meng-chu pourrait devenir un autre Lee Ming-che

12
le parti TSU appelle au soutien à Lee Meng-chu (photo : RTI)

Lee Meng-chu (李孟居), un conseiller des autorités communales de Fangliao du comté de Pingtung, ne donne plus de signe de vie depuis son entrée sur le territoire chinois par Shenzhen depuis Hong Kong le 20 août dernier. Il s’agit probablement d’une disparition commanditée par Pékin. En effet, le gouvernement chinois serait intervenu peu après que le conseiller publie des photos des troupes chinoises à Hong Kong.

Aujourd’hui, l’Union de la Solidarité de Taiwan (TSU), parti pro-indépendantiste, a exprimé ses craintes quant au sort réservé à Lee Meng-chu. Le parti politique a présenté une lettre à la Commission ministérielle des affaires continentales. La lettre appelle à trouver des solutions pour secourir Lee Meng-chu avant qu’il ne soit incarcéré de la même façon que le militant taiwanais pour les droits de l’homme Lee Ming-che (李明哲). Ce dernier a aussi disparu sans raison en Chine en mars 2017 avant d’être condamné à cinq ans de prison en novembre 2017 pour tentatives de renversement du pouvoir. En réponse, la Commission des affaires continentales a précisé qu’elle avait contacté son homologue chinois pour des explications mais jusqu’ici, aucune réponse n’a été formulée.