Le TAITRA prévoit d’augmenter son chiffre au Japon à l’approche des jeux olympiques

14
stand de promotion des produits taiwanais halal (photo CNA)

Dix mois séparent désormais le pays du soleil levant de l’arrivée de près de 40 millions de touristes prévus pour le plus gros événement sportif mondial. Parmi ces 40 millions de visiteurs, le Japon s’attend à ce que 10 millions soient des musulmans avec des besoins alimentaires spécifiques. Malgré l’augmentation des solutions halal que le pays a mises en place pour répondre aux attentes de cette augmentation de visiteurs aux besoins alimentaires spécifiques, Taiwan estime que le pays dépendra aussi de l’importation.

Le Conseil pour le Développement du Commerce Extérieur de Taiwan (TAITRA) a annoncé qu’il a toujours été difficile pour les Taiwanais de faire entrer les produits alimentaires transformés sur le marché japonais. Pour l’instant, les seuls produits ayant réussi à intégrer le marché sont par exemple les salades, les fruits ou les orchidées papillons. Néanmoins, suivant la nouvelle mode du thé au lait aux perles au Japon, les exportations vers le Japon des boules de tapioca de Taiwan ont été multipliées par 8.

Le TAITRA espère bien que les boules de tapioca servent de cheval de Troie pour pénétrer le marché japonais avec le reste des spécialités taiwanaises à l’occasion des JO.

Wu Chun-tse (吳俊澤), un responsable du TAITRA a développé dans sa déclaration cette idée : « Il faut voir, à travers cette opportunité, s’il n’y aurait pas plus de ces produits halal (qu’on peut faire rentrer sur le marche japonais), par exemple, les cacahuètes aux petits poissons séchés, les amandes, les noix de cajou au miel, les nouilles instantanées apéritifs, le popcorn, les biscuits apéritifs, le café et les autres boissons du genre, comme la gelée d’herbe au miel, ou encore alors le Sarsaparilla, la boisson de riz aux 8 trésors, les boissons au thé vert ou encore les jus de fruits et de légumes. »

Toutefois, le TAITRA a modéré cette euphorie en disant que les pays musulmans étaient également en compétition pour saisir les opportunités d’entrer sur le marché japonais ce qui constituera un défi de taille pour les produits halal taiwanais. Mais le TAITRA estime que les avantages des commerçants taiwanais relèvent de l’habitude de l’export des produits halal ce qui les rend plus flexibles et réactifs.