Campagne présidentielle : Terry Gou renonce, Annette Lu se présente

11
Elections (image CNA)

Ce mardi 17 septembre marque la date limite pour l’enregistrement des candidats à l’élection présidentielle.

Terry Gou, le fondateur du groupe Foxconn, a annoncé hier soir qu’il renonçait à sa candidature à la présidence. Cette décision intervient quelques jours après son retrait du Kuomintang (KMT). Dans une vidéo publiée ce matin sur Facebook, il revient sur les raisons qui l’ont conduit à prendre cette décision : « La mauvaise mentalité ambiante des élections, la prévaillance du populisme, les intérêts des factions ou encore la lutte des classes, tout cela déchire Taïwan. Je ne veux pas participer à une farce politique et je n’ai pas le cœur à voir mes supporters intimidés. Nous chérissons tous la République de Chine. Ce n’est qu’en revenant à la raison et en faisant preuve de pragmatisme et de responsabilité que nous pourrons trouver un avenir pour la prochaine génération. »

L’ancienne vice-présidente Anette Lu (呂秀蓮) s’est quant à elle rendue à la commission centrale des élections pour présenter sa candidature à la présidentielle en compagnie de Peng Pai-hsien (彭百顯), ancien chef du comté de Nantou. Elle a répondu à l’invitation du parti politique Alliance Formose mais se présente en tant que candidate indépendante. Elle a exposé son point de vue sur le positionnement international de Taiwan : « Créer ensemble la paix et la neutralité, l’histoire de Taiwan 4.0 pleine de joie et de bonheur. La paix et la neutralité peuvent permettre à Taiwan de « s’approcher des Etats-Unis, être amis avec le Japon et en paix avec la Chine » et de maintenir la sécurité régionale. La neutralité pacifique peut sortir Taiwan de son isolement diplomatique pour assurer son essor international. La paix et la neutralité peuvent normaliser le statut de Taïwan et rendre le peuple digne. La neutralité pacifique peut dissoudre l’opposition entre unification et indépendance et créer une nouvelle économie pacifique. »

Yang Shi-guang (楊世光), candidat du Nouveau parti s’est aussi rendu à la commission centrale des élections en compagnie de l’avocat Chen Li-ling (陳麗玲). Il souhaite défendre son point de vue sur le maintien du statu quo dans les relations entre Taiwan et la Chine et du principe « un pays, deux systèmes » afin de réduire les coûts de la défense nationale.