Nomination d’un nouveau conseiller de Donald Trump proche de Taiwan

14
Robert C. O'Brien (Image : AP)

La porte-parole du ministère taiwanais des Affaires étrangères Joanne Ou (歐江安) a salué la nomination de Robert O’Brien au poste du conseiller à la sécurité nationale des États-Unis. Elle a rappelé que Robert O’Brien s’était rendu à Taiwan en 2016 et avait d’ailleurs publié dans la revue diplomatique américaine The National Interest un appel à la communauté internationale à soutenir la liberté et la démocratie taiwanaises.

Le gouvernement taiwanais a accueilli la nomination comme un signe positif en faveur de Taiwan. De même, le bureau du vice-président américain Mike Pence a confirmé hier avoir annulé une rencontre prévue avec le premier ministre salomonien Manasseh Sogavare. La rencontre avait été sollicitée par Honiara et devait avoir lieu en marge de la nouvelle session de l’Assemblée générale de l’ONU ou dans les semaines suivantes.

L’annonce intervient quelques jours seulement après la rupture diplomatique entre Taipei et Honiara et pourrait être un moyen pour Washington de condamner la décision du gouvernement salomonien d’établir des relations formelles avec Pékin.

Le gouvernement taiwanais espère fortement que Washington pourra davantage faire pression pour empêcher d’autres ruptures diplomatiques avec Taipei, d’autant plus que l’élection d’un nouveau premier ministre aux Tuvalu plonge les relations avec Taiwan dans l’incertitude. Kausea Natao a en effet été élu aujourd’hui, remplaçant ainsi le premier ministre Enele Sopoaga, connu pour son soutien à Taiwan.