Rupture diplomatique avec les Kiribati : Taiwan dénonce une stratégie chinoise d’ingérence dans les élections taiwanaises

147
Drapeau des Kiribati (Image : Pixabay)

Quelques jours seulement après que le gouvernement salomonien a voté, avec une immense majorité de voix et aucune opposition, en faveur de l’établissement de relations diplomatiques avec Pékin, c’était au tour du gouvernement de la République des Kiribati d’annoncer, ce matin, la rupture des relations bilatérales au gouvernement taiwanais.

Deux ruptures diplomatiques en cinq jours : c’est une véritable claque pour Taiwan, dont le nombre d’alliés se retrouve réduit à peau de chagrin. La présidente Tsai Ing-wen a réagi en dénonçant une stratégie chinoise d’ingérence à l’approche des élections de 2020, et a affirmé que la pression de Pékin devrait s’intensifier dans les mois prochains, laissant imaginer d’autres possibles ruptures à venir.

Retour dans ce décryptage sur les signes avant-coureurs de la rupture et sur l’influence chinoise dans ce divorce, mais aussi sur les réactions taiwanaises et sur ce que montre cette nouvelle rupture en terme de stratégie chinoise vis-à-vis de Taiwan.